Carnet de route de Caloulaframboiz

3 janvier, 2014

Fêtes passées

Classé sous Bout de chemin — caloulaframboiz @ 0:02

Il  aurait fallu pouvoir gommer certaines choses, la fébrilité commerciale, les Gingle Bells qui nous vrillent les tympans, les motards déguisés en pères Noël sur la nationale, les bêtisiers à la télé et  les insultes échangées pour la dernière place dispo sur le parking du supermarché. Mais sans ça, Noël ne serait pas vraiment Noël. J’ai pris quelques photos le 25 décembre pour immortaliser, et puis j’ai laissé tomber, prendre des photos c’est juste être spectateur de l’émotion. Tous ceux que j’aime autour de la même table, avec des rires, des cris, des blagues grasses, et des traits de philosophie, avec la petite dernière pourrie- gâtée qui ne sait plus où donner de la tête et les mets qui se succèdent sur la table comme autant de promesses gourmandes. On parle fort et on passe du coq à l’âne, des huîtres au chapon farci, de Hollande au dernier film de Scorsese dans un joyeux bordel bruyant de cantine.  Les joies de la famille nombreuse. Belote pour les anciens, promenade sous les nuages chargés qui remontent du sud pour les autres, journée qui joue tard les prolongations juste pour le plaisir de rester encore ensemble.  » A l’an qué ven, que sien pa plous,  sien pas moins », trinquent les anciens.   Tout est là. :-)

Il aurait fallu pouvoir éviter la bataille rangée de boules à cotillons, les bises à des gens que je ne connais pas, le pote qui a passé la soirée à envoyer des SMS à sa chérie… Jour de l’an avec des amis et un orchestre du tonnerre, des voix juste sublimes, et une présence scénique au top! Pour la première fois de l’année 2013, j’avais mis une robe noire courte, des talons très hauts, des strass. Même si on fait style « naan naaan c’est trop », on rougit un peu sous les compliments, ça fait du bien au moral…On danse jusqu’à pas d’heure et on finit pieds nus sur le dancing floor, sur le chemin du retour, je me fais contrôler , alcootest égal à zéro, j’ai droit à  » Tous mes vœux pour la nouvelle année » de la part du gendarme, et je dors onze heures d’affiliée pour me remettre.

J’aurais pu trouver tout ça ringard, faire ma mauvaise tête et me scotcher devant un quelconque film, mais naaan naaaan c’est bien décidé, carpe Diem!

Laisser un commentaire

lirgnomed |
unefilleajd |
Banale , mais .. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chroniques d'un libanais gai
| Océane
| danslapeaudunefemmede38ans