Carnet de route de Caloulaframboiz

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

27 novembre, 2013

Tea time

Classé sous Non classé — caloulaframboiz @ 12:50

teatime

Tous les soirs, c’est devenu un rituel: à l’école, avec les copines, on boit le thé. Une manière de déguster l’instant où l’école se vide de ses élèves.  Juste avant, c’était les cris, les bousculades, l’excitation, les « maîtreeeeeesse,je trouve pas mon manteau! », les derniers sprints pour ne pas rater le car, un petit croche-patte par ci, un « à demain, maîtresse » par là,  la crêpe au chocolat industrielle qui atterrit dans le caniveau, la maman qui nous explique, effondrée, que sa chère petite (une bavarde de première!) ne peut absolument plus parler depuis qu’on lui a installé un appareil d’orthodontie…on sourit pas, on prend la mine compatissante…professionnelle jusqu’au bout ^^,  et l’instant d’après, on regagne le bâtiment…y a bien encore quelques écharpes et manteaux oubliés par terre, et un retardataire à la recherche du  bonnet qu’il a sur la tête, mais le silence est là… »Je te fais un thé? » Isabelle passe la tête par la porte restée entrouverte. Chacune son mug, eau frémissante, thé à la bergamote, à la menthe, on varie les plaisirs. Les filles de maternelle montent aussi nous rejoindre, on sort le chocolat des tiroirs. On fait des essais: éclats de caramel, fleur de sel, menthe, fourré pâte d’amande. On savoure le thé chaud qui réconforte, le carreau de chocolat . « Ptain, c’est boooon! » On se raconte les dernières anecdotes, on parle des élèves, des parents, on se moque, on vanne…on parle de nous… Claire qui va passer le weekend- end à Bagnols les bains,un trou perdu au fin fond de la Lozère, c’est pas là qu’elle va trouver  l’homme de sa vie, une fille en première S qui galère en maths, le chien , qui est mourant, et qu’on doit veiller jour et nuit, les projets, la vie quoi…et puis, la dernière goutte bue, faut qu’on s’y remette, corriger les cahiers.

Préparer pour le lendemain.

 

 

 

20 novembre, 2013

Sur le chemin

Classé sous Humeur — caloulaframboiz @ 13:04

Bon, c’est officiel, demain j’aurai 50 ans. Est-ce pour cela que j’ai fait ce rêve étrange cette nuit? Je me suis vue chez Edith Piaf, qui m’offrait une bouteille de champagne hors de prix, en me disant que cette occasion le valait bien. Bizarre, non? Je rapproche cela avec le fait qu’Edith est morte il y a justement 50 ans, mais sinon, j’ai du mal à suivre les circonvolutions de mon cerveau dans ses errances nocturnes…

50 ans… jusqu’à cet été, je crânais, je me moquais des copines qui dramatisaient, mais je dois bien avouer que moi aussi, je suis à l’heure de faire mon petit bilan. J’aurais pu faire mieux, j’aurais pu aller plus loin, j’ai été trop timide, j’ai toujours trop douté.  J’ai de belles réussites aussi, n’empêche que le bateau coule lentement mais sûrement: des lunettes pour lire, une perte d’audition côté gauche, douleur du soir dans les cervicales…Tout ça ne colle pas. Mentalement, j’ai des envies d’ado, vivre tout à fond, connaître des montagnes russes émotionnelles, faire des folies…Je pense aussi à ceux que j’ai perdus en chemin, à ceux qui sont partis trop tôt, dont il ne me reste que la voix ou le sourire en mémoire, ceux que j’ai perdus par négligence, laissant le temps creuser l’éloignement jusqu’à devenir des étrangers.

Je pense à moi le jour de mon oral du bac de français, décrétant du haut de mes 16 ans à un vieux professeur sentant l’alcool que l’amour fou n’existe que dans les poèmes. Je pense à moi le jour de mes 20 ans, persuadée d’être d’une droititude à toute épreuve. Depuis, j’ai tellement pris de tangentes et de virages de compromission que j’ai foutu un beau bordel  dans mes plans sur l’avenir  la comète.Et que dire de moi, à 29 ans, avec mon bébé d’amour dans les bras, me demandant si j’allais réussir à être une bonne mère, et accessoirement comment on change une couche de bébé et comment on sait pourquoi il pleure…

J’ai été amoureuse, j’ai crû vivre un conte de fées, je me suis cassée la gueule sur la réalité, j’ai été fan d’un chanteur, j’ai rencontré des gens, des lieux magiques,j’ai morflé et j’ai profité aussi, j’ai été trahie, la vie, quoi…

Et puis maman m’a dit:  » fais-nous une petite liste de ce qui te ferait vraiment plaisir pour ton anniversaire » et je me suis retrouvée, comme l’écrivain, à écrire la liste de mes envies… ça avait l’air facile…je suis restée longtemps, le nez en l’air, le stylo en attente, devant ma feuille blanche. J’ai envie de quoi? De choses qui ne s’achètent pas. De voir mes êtres chers heureux. Merde, mais  pourquoi  je ne suis plus une fille futile? 

ça aussi, c’est drôle: je ne parle jamais de moi en écrivant   « femme ».

Je suis une fille, ad vitam eternam. 

 

2 novembre, 2013

Un petit message

Classé sous Coups de coeur — caloulaframboiz @ 23:05
Ce soir, je reçois ça dans ma messagerie orange:
coucou Chantal,
Je voulais te faire une petite bise en passant !!!
Parce que je pensais à une maîtresse merveilleuse que j’avais en primaire et donc, je suis allais chercher mes affaire du CM2 et la j’ai trouvée ton Adresse !!!
PS: J’espère que tu va bien !!!!
Romane
C’est une élève que j’ai eue voici trois ans, et son message m’est allé droit au cœur! 

lirgnomed |
unefilleajd |
Banale , mais .. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chroniques d'un libanais gai
| Océane
| danslapeaudunefemmede38ans