Carnet de route de Caloulaframboiz

29 avril, 2013

L’insoutenable légèreté de l’être

Classé sous Humeur — caloulaframboiz @ 20:47

Je l’ai aimé à la folie, déraisonnablement. J’ai été audacieuse, courageuse, folle à lier, j’ai traversé la France, je suis allée au concert  d’un  groupe que je n’aimais pas, j’ai lu des livres que j’ai détestés, écouté des émissions, écrit des histoires, rêvé, fantasmé, tout ça parce qu’il me portait, parce qu’il me donnait des ailes. J’étais légère, gaie ou affreusement malheureuse, je brûlais la chandelle par les deux bouts, je priais pour que ça ne s’arrête jamais, je priais pour que ça s’arrête vite, je souffrais, je pleurais, je lui en voulais, je riais, je tachycardais, je rayonnais, j’en voulais encore et encore. Je ne le trouvais pas beau, mais terriblement sexy, c’était encore pire…

…Aujourd’hui, les années ont passé, la magie aussi. Il est moche, veule, dur, versatile, a des goûts si éloignés des miens…L’histoire n’est pas nouvelle et le temps a fait son œuvre…Le « philtre  d’amour » est, d’après les scientifiques, un savant dosage d’hormones qui inhibe la perception des défauts pour permettre la vie à deux et éventuellement rendre la reproduction possible. N’empêche, on se demande encore comment c’est possible, on se dit une fois encore qu’on ne nous y reprendra pas. On s’interroge: comment peut-on ressentir de tels extrêmes pour la même personne? Tout cela ne serait-il que du vent? L’inconstance des sentiments terrifie.

La prochaine fois,on saura être objective et sans fard.

Peut- être.

23 avril, 2013

Cats stories

Classé sous Non classé — caloulaframboiz @ 11:24

Par la fenêtre de la salle de bains, j’observe la vie des bêtes, amusée. Au bout du terrain, là-bas, dans le rayon de soleil du matin, deux chats se rencontrent: le roux à la queue cassée, et le tigré qui passe sa vie près (ou dans) le container poubelle. Ils se croisent dans la plus grande indifférence, chacun poursuit sa route, puis le roux se retourne, l’autre aussi.  Je ne sais pas ce qu’ils échangent mais finalement, Queue cassée change d’avis et décide de suivre l’autre.

Fiston avait décidé d’appeler notre chat Pepone. C’était un chat neurasthénique, trop tôt sevré, sa propriétaire l’avait élevé en lui donnant des courgettes écrasées, étant elle-même végétarienne convaincue. Est-ce que ce sont ces manques  qui l’avaient rendu à ce point soumis? C’en était juste hallucinant. Lorsque  Pepone voyait un chat à l’autre bout du terrain, il s’aplatissait sur le sol, lorsqu’un matou s’approchait de sa gamelle, il lui cédait la place…Le soir, contrairement à tous les autres chats du monde, il ne voulait pas sortir. La vie devait être plutôt rude pour lui, dehors…

Super minou du voisin a un nom qui lui va comme un gant: « Smoking », ce qui pour un gant est un comble, enfin, bref. Les noms donnés aux animaux façonnent-ils leur caractère? Toujours est-il que Smoking, robe noire brillante et petit nœud pap’ blanc autour du cou dédaigne les croquettes de son maître, qui l’a pourtant recueilli bébé, et en fort mauvaise posture. Fi des petits biberons attentionnés et des soins véto pour le ramener à la vie, Smoking préfère aller  chez le belge dès que celui-ci vient passer quelques jours dans le Sud. Roger le belge n’a pas des croquettes de supermarché, Roger le belge a du Whiskas gourmet quatre étoiles. Smoking élit donc domicile trois fois par an dans une résidence grand luxe. Ingratitude, quand tu nous tiens^^

7 avril, 2013

Des perles

Classé sous Humeur — caloulaframboiz @ 16:49

Les dernières œuvres d’art de mes élèves:

Interrogation d’instruction civique:  » Marianne représente la république, elle a un poney frigien »–> ( bonnet phrygien)…

 

Grammaire, complète  le nom souligné  avec une proposition relative:

Le bateau sort du port.

Réponse de Emile–>Le bateau qui coule sort du port.

 

A la récréation:

-Maîtresse, il m’a traité de salope et de grosse conne ce matin.

-C’est même pas vrai, c’était cet après-midi.

 

Trouve la lettre finale muette.Justifie ta réponse par un mot de la même famille. 

Réponse de Mathilde–> une dent: dentiste;  un drao: draousse ( drap housse!!!!)

 

Nathaël, récupère ton livre dans ton casier, nous t’attendons!

- C’est qu’est -ce que je suis en train de faire!

-Non, on dit  » C’est CE que je suis en train de faire!

– Ben, c’est qu’est-ce que j’ai dit! ….

 

 

J’ai un CM1/CM2, y a du boulot…

lirgnomed |
unefilleajd |
Banale , mais .. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chroniques d'un libanais gai
| Océane
| danslapeaudunefemmede38ans