Carnet de route de Caloulaframboiz

  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

27 décembre, 2012

T’écrire

Classé sous Poésies — caloulaframboiz @ 18:22

T’écrire n’est pas un problème…

J’ai des livres à t’écrire, tout le temps

Pour te dire et redire toujours le même thème

 

Que je suis un monde sans écorce

Avec ton nom gravé au canif quelque part

 

A la sève qui coule et façonne des chemins invisibles

J’ai trop de choses à dire

 

Ça se bouscule

On dirait une sortie des classes

Avec ses courses-poursuites, ses rires

La tendresse, les voitures en double file

Les commères aux fenêtres, les cartables trop lourds

Et les klaxons impatients

 

Je te raconterai les nuages qui filent dans le ciel

Le tam-tam irrégulier de mes ventricules

La beauté du Ventoux aux aurores hivernales

Les trouées lumineuses de Décembre

Je te murmurerai le souffle court

Et les rêves érotiques sur un quai de gare

 

Je te dirai les fêlures et mes bassesses, là où craque le monde,

 

Et  plus  tard, dans une rue fardée comme une fille de l’Est,

on rira de la pluie du vent et des autres

Et pas une particule ne pourra se glisser entre toi et moi.

23 décembre, 2012

J’aime pas Noël

Classé sous Non classé — caloulaframboiz @ 10:50

Ben oui, j’aime pas Noël, et plus la pression médiatique s’accentue, plus j’ai envie d’étrangler tout ce qui bouge et qui est rouge et vert… Pitié, plus de renne, de bonhomme au chapeau rouge, de sapin, de guirlandes!!! Plus de « Joyeux Noël! »  On pourrait, pour une fois , rester simple, partager un bon repas en famille, faire un petit cadeau à ses enfants et ….s’en tenir à ça.

Marre des magasins qui nous vrillent le cerveau avec Gingle Bells,  marre de ces enfants qui veulent » une tablette numérique, trois jeux pour la DS  et un vélo » alors que papa maman sont au SMIC et galèrent pour les fins de mois, marre de ces parents-là qui culpabilisent de ne pouvoir offrir toutes ces choses à leurs mômes… Noël est devenu tout et n’importe quoi, et surtout la plus grande affaire commerciale de tous les temps.

Tout le monde est pris d’une frénésie suspecte, voilà qu’il faut se montrer rapide et agressif pour avoir une place de parking dans un supermarché,qu’on a droit à une moue d’incompréhension parce qu’on n’a pas acheté un cadeau pour chaque membre de la famille. Voilà que je croise, roulant à tombeau ouvert, un motard déguisé en père Noël…Voilà  que mon voisin, opéré  trois fois du dos, monte tout au sommet  du grand sapin de la cour pour y placer une étoile lumineuse, histoire d’épater son petit fils…C’est qu’ils me feraient douter, tous, peut-être est-ce moi finalement ,qui suis border-line? :-)

 

4 décembre, 2012

La fin du monde

Classé sous Non classé — caloulaframboiz @ 19:05

On n’y croit pas, hein. Paraît que c’est pour le 21 décembre. C’est bête, le lendemain, on est en vacances. ^^

Mais bon, imaginons, ils se seraient trompés le 31 décembre 999, puis le 31 décembre 1999, et toutes les autres fois, mais là, ce serait vraiment la fin du monde. (A ce titre, la connerie humaine n’a pas de limite: entre une chaîne télé baptisée explicitement « la fin du monde » qui émettra jusqu’à la date fatidique, et tous ces gens qui préparent l’évènement en cachant de la nourriture dans des grottes et en s’armant jusqu’aux dents, parce que bien sûr, quand tout aura sauté, « ma bouffe vaudra de l’or » disent-ils),  je me demande parfois si je vis bien sur la même planète …

Malgré tout, imaginons. Faudrait profiter de nos derniers moments…Arrêter de travailler, de se lever aux aurores, de payer les choses qu’on achète.

Ne penser qu’à se faire plaisir, qu’à se faire du bien, qu’à faire du bien aux autres.

Et puis oser des choses qu’on n’ose pas, parce qu’après, faut vivre avec. Dire vraiment ce qu’on pense des gens qui nous entourent. Aller à l’essentiel. Faire 100 km pour dire à quelqu’un Je t’aime. Jeter l’argent par les fenêtres, et pas que de manière imagée…Ce serait beau, tous ces billets sans plus aucune valeur qui rendraient leur valeur aux choses.

Serrer contre son cœur les amis et les enfants.

Finir la caisse de champagne millésimé en écoutant Barbara  et Nirvana,

Filer en douce en Bretagne pour voir enfin l’océan en hiver.

 


lirgnomed |
unefilleajd |
Banale , mais .. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chroniques d'un libanais gai
| Océane
| danslapeaudunefemmede38ans