Carnet de route de Caloulaframboiz

25 mai, 2011

Inventaire

Classé sous Bout de chemin — caloulaframboiz @ 18:07

maison001.jpg

Inventaire  

  Hier, j’ai terminé mon gros carnet orange, celui où je note dans le désordre le plus total ce que je ne veux pas oublier.  Avant qu’il rejoigne comme les autres la boîte à chaussures, je me suis amusée à le relire. 

Pêle-mêle : Des adresses,   des n° de téléphone,    des pensées philosophiques « Lorsque je choisis, il y a en moi quelque chose qui commande et quelque chose qui obéit »,« le bonheur ne laisse pas de trace, c’est une étoile filante »   

 j’aurais mieux fait de poser ma tête contre son cœur plutôt que de lui faire cette bise à la con » …   

Des pensées du jour:j’arrrive pas à éteindre toutes les lumières sur mon visage, un vrai sapin de Noël.    C. me fait l’effet ongles sur le tableau noir. 

   Des émotions d’adolescente :  Une page pleine de petits cœurs… 

   Des plans, un d’un quartier de Barcelone, un autre du quartier de l’Opéra à Paris, dessinés de ma main(j’avoue ,je ne sais lire que les plans que je fais)    

 des trucs mystérieux : « Koyaanisqatsi Coppola »,  « Promis je le ferai plus » ,   

 Des noms de médicaments : Tétralysal, Spasmine, D stress (hum… fille trop calme)   Des regrets :  Mise en vente des places U2 20 mars à 10h,    

 Des trucs vitaux : Acheter de l’huile de lin, une bouteille d’apéro, du chèvre.    

Des remarques essentielles :  J’ai 9 stylos rouges dans ma trousse, un dans mon sac à main, deux dans la voiture !   

Des traces de jours bien futiles : Vernis, mèches, shopping   

 Des choses sans lesquelles on ne peut vivre :  La recette de l’omelette au jambon et sirop d’érable,  

Des mots de passe : « 4a52b9 », sauf que je ne sais plus ce que ça ouvre…  Un  intrigant : Continue et tu vas prendre une baffe !       Un trèfle à quatre feuilles offert par un élève.  

  Des suites de mots qui après coup semblent incohérentes : « cathédrales, lampes, corde à nœuds, pèlerin pieds nus, tandem, plaque tournante ». ( celui qui trouve le point commun gagne le droit de revenir en deuxième semaine).   

Des passages, des phrases lues, tellement belles que je les ai recopiées :On doit pouvoir se rendre écarlates. ( Noir Désir) L’amour est un chien de l’enfer. ( Bukowski) Le dernier spécimen des gentils, de ceux qui portent le feu.( Mac Carthy)     Des thèmes astraux avec des flèches dans tous les sens et des signes cabalistiques.    Des résolutions d’équations mathématiques.  

Des gribouillis informes…témoignages de longues conversations téléphoniques.    Un énorme ça m’énerveeeeeee !!! écrit sur deux pages et souligné de trois traits…  

  Des bouts de choses qui sont devenus des textes…ou pas :

Il n’est de laideur en aucun paysage. Je n’y vois que couleurs aux fugues chromatiques. Un chemin forestier, l’asphalte des routes, la poésie d’un parking, la beauté mâle d’une usine à l’arrêt.  

Des titres de livres à lire absolument :Dans la tête de Robert Smith ( Cure),La délicatesse David Foenkinos , La couleur de sentiments Katrin Stockett…

 Des dates de concert à ne pas louper :Thiefaine, novembre 2011 !!!Scorpions, novembre 2011-Santana, arènes de Nîmes, Juillet !!!

Voilà, voilà, carnet refermé, rangé parmi tous les autres.

Le nouveau m’attend, avec une jolie première page blanche.Et toujours intacts, le goût  et l’envie de tout ce qui sera à écrire et à vivre.

 

    

11 Réponses à “Inventaire”

1 2
  1. Passe-partout sans laisser de trace. dit :

    Je suis tombée sur ce blog à tout hasard, que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire. Cet article m’amuse tout particulièrement, parce que c’est le reflet exact de la vie, sous toutes ses coutures, ce gros carnet orange. J’espère pouvoir lire quelque chose de nouveau très bientôt.

  2. Est-ce que tu as comme moi les carnets qui s’amoncellent depuis l’âge de 13 ans dans une boîte à chaussures? ^^^^
    En tout cas, merci pour ton com et bienvenue chez moi.

  3. Aline dit :

    ça m’a donné envie d’en ouvrir un, de petit carnet (il ne sera pas orange, je trouve ça assez agressif, j’ai pas besoin de ça en ce moment ! lol)
    Ma Calou tu es une source d’inspiration quotidienne !
    C’est décidé, je commence demain !

  4. Alooors, tu l’as commencé? ^^^^
    Tu sais c’est un carnet de chantier, orange, comme le orange de la DDE, ça correspond bien à ce qu’a été ma vie pendant ces deux dernières années non? lol
    (ps: punaise, faut que je fasse gaffe à la couleur du prochain!!!)

  5. Lara dit :

    ah moi c’est des carnets à fleurs !!! c’est plus romantique !! … même s’il y traîne des rêves inavoués et irréalisés et irréalisables … y’a pas tout un joyeux bordel c’est plus écrit et moins patchwork mais bon voilà quoi … c’est un peu la même démarche à la base … garder des bouts de soi, de son histoire, de ses histoires, quelque part où l’on pourra les retrouver pour se rassurer ou s’apaiser, ou réveiller des nostalgies, ou raviver sa mémoire et ses souvenirs ..

  6. ouais mais parfois vaut mieux pas relire loool
    Le jour où j’ai relu celui de mes 19 ans, j’ai cru mourir tellement c’était pathétique. En gros, mes seules préoccupations étaient: les mecs, les sorties, ce que les copines ont dit et ce que je mettrai comme fringues le samedi soir à venir…

    et interdit de dire que finalement, ça n’a pas tant changé que ça mdrrrr

  7. Jean dit :

    Durant des années j’ai eu un carnet de poche. Neuf au début il devenait rapidement fripé. Il contenait toutes les idées qui me passaient par la tête dans la journée plus ce que j’entendais et ne voulais pas perdre. J’ai arrêté il y a seulement deux mois mais il me manque. Je craignais toujours de le perdre et mon milieu professionnel n’est pas habité à ces pratiques.

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  8. Y a la technologie moderne pour noter tout ce qu’on ne veut pas oublier, agenda électronique & co, mais franchement, rien ne vaut le papier !
    Merci Jean pour ta visite!

  9. Jean dit :

    J’avais arrêté de tenir mes carnets de poche (que je tiens depuis mes eize ans) il y a un mois ou deux. Mais cet article m’a donné envie de les reprendre.

    Aurais-tu l’intention de nous donner des extraits de tes premiers calepins ?

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  10. naaaaaaaaaan , jamais, comme je le disais plus haut, trop pathétiques, loool, presque genre Kelvina de Elie Semoun ^^

1 2

Laisser un commentaire

lirgnomed |
unefilleajd |
Banale , mais .. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chroniques d'un libanais gai
| Océane
| danslapeaudunefemmede38ans